dimanche 12 mai 2013

LIONS ET AGNEAUX (Film américain de Robert Redford - 2007)



[Post initialement publié le 5/7/2008]


Remarque préliminaire 

Le titre français "Lions et agneaux" peut induire en erreur. Le titre original « Lions for lambs » aurait dû être traduit par « Des lions pour les agneaux», ce qui  n’a pas du tout le même sens, on le comprend en voyant le film ! Je pense que c’est une phrase tirée de la Bible mais je ne suis pas parvenu, pour l'instant, à identifier le verset correspondant (peut-être l'Apocalypse de Jean?)

Le film

Ce film est sorti en France le 21 novembre 2007. Je ne crois pas qu’il ait eu beaucoup de succès, malgré la renommée des acteurs à l’affiche (Robert Redford, Tom Cruise et Meryl Streep). C’est en effet un film tellement atypique qu’il désarçonne le spectateur. Je l’ai vu récemment et je l’ai trouvé remarquable, bien qu’un peu court (1.30 H). C'est plutôt rare que je me plaigne qu'un film soit trop court mais, dans ce cas, à mon avis ½ H de plus n’aurait pas nui à la compréhension de l'intrigue ! Il est certain que ce n'’est pas la longueur qui fait la qualité d’un film mais, dans le cas de celui-ci, le spectateur reste un peu sur sa faim tant le générique de fin tombe brutalement. Bien qu’il nous ait été distribué toutes les cartes pour comprendre les tenants et les aboutissants de l'intrigue, par ailleurs complexe, sur laquelle est bâtie le film, le spectateur (moi en tout cas, et d’après la tête des autres spectateurs - peu nombreux, hélas -… je n'’étais pas le seul à penser cela), est surpris lorsque le film se termine.

Atypique, il l’est aussi par le duo Redford/Tom Cruise. On connaît Redford pour son engagement politique à gauche et ses prises de position anti-Bush. On sait par ailleurs à quel point Tom Cruise est impliqué dans la Scientologie à laquelle non seulement il ne se cache pas d'appartenir mais dont il est même devenu l’un des plus éminents ambassadeurs. Ce qui ne l'empêche pas d'être un excellent acteur. Son engagement pour la Scientologie l'a même fait, malgré son succès et son charisme, "remercier" par la Paramount après 14 ans de « bons et loyaux services ». Il a dû racheter une société de production, la United Artists, pour continuer à tourner. L'alliance entre Redford et Cruise pour un tel film est pour le moins surprenante...

Revenons-en au film. Il présente le destin parallèle de plusieurs personnalités hors-norme :

- Robert Redford y incarne le professeur Stephen Malley, un enseignant idéaliste et contestataire dans une université de la côte Ouest. Au cours du film, il tente de convaincre l'un de ses étudiants les plus doués (Andrew Garfield), de prendre sa vie en main alors que ce dernier a plutôt tendance à se laisser vivre et à ne pas "en ficher une rame"; 

- Tom Cruise incarne un jeune sénateur républicain ambitieux (Jasper Irving) aux dents si longues qu'’elles en rayent l'’épaisse moquette de son bureau ;

- Meryl Streep (Janine Roth) est une journaliste de haut vol qui a aussi été engagée à gauche mais qui, depuis le rachat de sa chaîne par une chaîne commerciale, s'’est « rangée » et ne fait plus de journalisme d’investigation;

- Les deux derniers personnages importants du film sont deux anciens étudiants du professeur Malley, un black et un hispano. Ils se sont engagés volontairement dans les troupes d'’intervention en Afghanistan et ils y laisseront leur peau dans des conditions dramatiques.

Le professeur Malley, homme de gauche, profondément convaincu que la guerre en Afghanistan est une monumentale erreur, se sent paradoxalement responsable de leur mort car, au travers de son enseignement,  il a défendu l'engagement personnel. Comme il ne voudrait pas que cela arrive à son nouvel étudiant, incarné par l'acteur Andrew Garfield, il le convoque pour essayer de le convaincre de ne pas s'engager dans l'armée. Mais la fin du film nous laisse plutôt penser que c'est le contraire qui se passera en fin de compte.

Le montage du film est tout à fait particulier. En effet, les personnages sont filmés indépendamment les uns des autres et ne savent pas ce que les autres pensent ou vont faire. Seul le spectateur a les cartes en main et le recul nécessaire pour juger, sauf à la fin où, brusquement, on les lui retire, lui laissant à penser qu'il s'est totalement fourvoyé.   

Voilà pourquoi "Lions et agneaux" est un film dérangeant et qui ébranle les certitudes que l'on a (ou que l'on croit avoir). J'en suis ressorti un peu interloqué car, visiblement, s’il est un pamphlet  contre la politique sécuritaire de Bush en Irak, en Afghanistan et en Iran, le film pose avant tout le problème de l’engagement personnel et de la remise en question de chacun.

Les acteurs

Si les prestations de Redford et de Cruise sont en tout point à la hauteur de ce qu'on attend d'eux, je suis un peu resté sur ma faim quant à celle de Meryl Streep, que j’avais trouvée autrement plus convaincante dans Out of Africa ou dans le magnifique Sur la route de Madison. Dans ce film, elle est en retrait, comme éteinte, même si le rôle en fait un simple témoin manipulé consentant du sénateur. Tom Cruise qui, il faut le reconnaître, s'y connaît en manipulation, est si parfaitement dans son rôle qu'on se demande ce qu'a bien pu penser la Scientologie de ce film !
     
Quant au jeune Andrew Garfield, ce fut, pour moi, une révélation et je pense qu'’il ira loin. Je le lui souhaite en tout cas, car c'’est un acteur remarquable. 

Additif :

J'ai vu, depuis Lions et Agneaux, Andrew Garfield dans d'autres films : "Boy A" (2009), "Never let me go" et "The social network" (2010) et ma première impression envers son talent s'est confirmée. Je pense que, s'il trouve de bons scénarios, il ira loin. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.