vendredi 17 mai 2013

ENNEMIS RAPPROCHES (Film de Alan J. Pakula) 1997

[Rerédaction d'un article publié en août 2008]



Ennemis rapprochés d’Alan J. Pakula (1997)

J’ai vu ce film sur Arte. Le titre ne me disait pas grand-chose. Bien sûr, dans la mesure où il y avait au générique Brad Pitt et Harrison Ford, je me suis dit que ça pouvait être intéressant mais je n’avais pas très envie de voir un « polar » de plus (ce que laissait penser un titre aussi banal),  même joué par de grands acteurs et réalisé par un metteur en scène de renom (Allan J. Pakula). Je crois que je ne l’aurais pas regardé si je n’avais pas vu, au générique, le nom de Natascha McElhone, que j’avais particulièrement appréciée dans Solaris et, depuis, dans Les dames de Cornouailles

J’ai donc regardé le film et je n’ai pas été déçu. Brad Pitt joue le rôle d’un jeune résistant de l’Ira qui a vu tuer son père sous ses yeux alors qu’il n’avait que 8 ans. A l’âge adulte, il se jure de le venger et entre dans l’Ira pour lutter contre l’oppresseur anglais en Irlande du Nord. Envoyé en mission aux Etats-Unis pour y acheter des armes pour le compte de l’Ira, il est hébergé par un policier, Tom (joué par Harrison Ford) qui, bien que d’origine irlandaise, ne sait pas qu’il héberge un terroriste.  Les choses tournent mal quand Brad Pitt (alias Rorie-Frankie) refuse de prendre livraison des armes commandées auprès d’un irlandais mafieux et que la répression s’abat sur la famille de son hôte qui restera intègre jusqu’au bout. L’affaire se termine, comme le dit Brad Pitt avant de mourir, non comme une « aventure américaine », mais comme une « balade irlandaise», c’est-à-dire mal.

Très beau film. Violent sans doute, mais pas d’une violence gratuite comme trop souvent dans les policiers ou les thrillers. Les rôles sont ambigus. Il n’y a pas de bons et de méchants (à part le mafieux), juste des êtres qui, pris dans l’engrenage de l’histoire et de leurs engagements, y laissent leur peau sans abandonner leur humanité.

Ma note : 3/5

Ce film existe en DVD. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.