mardi 28 mai 2013

LES NOCES REBELLES de Sam Mendes (USA-GB-2009)

[Post initialement publié le 3/5/2009]


Les Noces rebelles (Revolutionary Road) est un film américano-britannique de Sam Mendes, sorti en France le 21 janvier 2009. Ce film est l’adaptation au cinéma du roman Revolutionary Road de Richard Yates (1960). Le roman remet notamment en question la nature du mariage et provoqua de vives critiques et commentaires à sa sortie aux États-Unis. A son sujet, voici ce qu’en dit son auteur : « Bon nombre de gens ont considéré ce livre comme un pamphlet contre la banlieue, ce qui m'a beaucoup déçu. Je l'avais voulu davantage comme une charge contre cette soif générale de conformisme qui s'est emparée de tout le pays, contre ce désir de coller aveuglément et désespérément à la sécurité à tout prix... Je voulais suggérer que la route de la révolution de 1776 était devenue, dans les années 50, quelque chose qui ressemblait beaucoup à une impasse. » (Richard Yates)

Le film

Au milieu des années 1950, April (Kate Winslet) et Frank Wheeler (Leonardo DiCaprio) forment un jeune couple américain qui, en apparence, a tout pour être heureux (enfants, maison, travail...). Ils se considèrent comme bien au-dessus des conventions sociales et de l'inertie qui règnent dans leur lotissement. S'étant pourtant promis de ne jamais sombrer dans le conformisme de leurs voisins, ils finissent par devenir tout ce qu'ils ne voulaient pas être : un homme coincé par son métier et dont la désinvolture peine à cacher le manque d'assurance et une femme au foyer morose rêvant d'une autre vie.

Mon opinion sur ce film

En ce qui me concerne, je n'ai pas été séduit par ce film. A vrai dire, je n'ai pas été ému un seul instant pour ces personnages sans volonté qui s'enferment eux-mêmes dans la cage de conformisme qu'ils se sont forgés. Je reconnais qu'il devait être difficile d'adapter un roman comme Revolutionary Road ni de rendre le mal-être de ce jeune couple épris de liberté mais pris au piège du conformisme et de la société de consommation américaine. Mais d'autres sont mieux parvenus à nous décrire l'étouffement qu'il pouvait y avoir à vivre dans une société aussi conservatrice et étriquée. Film bavard, ennuyeux, que je ne qualifierais pas de chef-d'oeuvre malgré les excellentes prestations des acteurs. Kathy Bates, qui joue le rôle de l’agent immobilier Helen Givings, est, comme dans tous les films où je l’ai vue, éblouissante. C’est vraiment une actrice de grand talent, inoubliable salope dans le rôle de Madame Peloux dans le sublime film de Stephen Frears, Chéri.  

Mon classement : 2,5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.