lundi 23 janvier 2017

VICTORIA de Justine Triet (FR-2016)




Victoria est un film français réalisé par Justine Triet, sorti en 2016.Avec Virginie Efira, Vincent Lacoste et Melvil Poupaud. 

Résumé

Victoria Spick (Virginie Efira) est une jeune avocate en pleine tourmente. Alors qu’elle assiste à un mariage, une jeune femme, Eve, est blessée d'un coup de couteau et c’est l’un de ses amis, Vincent (Melvil Poupaud),  le compagnon d’Eve  qui est accusé. Bien que gênée à l'idée de défendre l'une de ses connaissances, elle accepte finalement l'affaire. Dans le même temps, débordée par la gestion de son quotidien, elle embauche Sam (Vincent Lacoste), un ancien dealer qu’elle a sorti d’affaire, comme « homme au pair » pour garder ses deux petites filles. Elle découvre par ailleurs que son ex, qui ambitionne d'être écrivain, a publié sur internet un récit inspiré de leur histoire en l'accablant de tous les maux. Malgré son dynamisme, Victoria est au bord de la crise, tant professionnellement que sentimentalement…

Mon opinion sur ce film

Ce film, présenté en mai 2016 au Festival de Cannes, était sorti sur les écrans français en septembre 2016 mais il n’avait pas été programmé à Aubenas. J’ai profité qu’il soit sélectionné dans le cadre du Festival Télérama pour aller le voir, principalement pour sa distribution, en particulier Virginie Efira et Vincent Lacoste, deux acteurs que j’apprécie.

Et heureusement qu’ils sont les acteurs principaux de ce film au scénario improbable car, sans eux, on se demande bien ce qu’il en resterait.

Victoria est donc une jeune et brillante avocate qui galère pas mal avec ses deux fillettes et son ex-mari, un écrivain raté. Mais, cela c'est l'image qu'elle donne car le spectateur se rend vite compte que sa situation est bien plus catastrophique qu’on ne le croit : désordre indescriptible de son appartement qui ressemble à tout sauf à celui d’une jeune et brillante avocate, désordre de sa vie personnelle et sentimentale…

Lors du mariage d’un couple de ses amis, un drame a lieu. Tout en sachant que la déontologie lui déconseille de défendre Vincent, l’ami accusé de tentative de meurtre, elle cède et cela l’entraîne dans une spirale infernale dans laquelle son équilibre déjà précaire est mis à mal.

Elle ne s’en sort que grâce à Sam (Vincent Lacoste), un jeune dealer qu’elle a défendu plusieurs années auparavant.

Malgré tous les efforts de Virginie Efira pour incarner le personnage de Victoria, on n’y croit qu’à moitié, mais ce n'est nullement sa faute mais celle d'un scénario bâclé. On se demande aussi quelle idée saugrenue ont eu les scénaristes d'introduire dans ce film un chien et un singe convoqués comme témoins au procès. Se sont-ils crus drôles ? En tout cas, non seulement c'est raté car, d'une part ce on ne rit pas (du moins pas à cela), mais cette situation a quelque chose de malsain d'autant plus que l'on sait désormais qu'impliquer un animal sur un tournage est rarement sans conséquence pour l'animal qui ne doit pas être un objet d'amusement.

Vincent Lacoste* s'en tire bien lui aussi : touchant dans le rôle d’un ex-dealer pas tout à fait rangé amoureux de son avocate, il éclipse de loin  tous les autres personnages (y compris Melvil Poupaud), bien trop transparents. Dommage que la situation reproduise plus ou moins celle de 20 ans d'écart, film autrement plus réussi. Mais attention : que Virginie Efira ne se laisse pas enfermer dans ce genre de personnage de "cougar" car cela pourrait lui coûter une carrière par ailleurs brillante.

En conclusion, un film bancal, mi-comédie, mi-tragédie, passablement verbeux et dont tout le scénario serait à réécrire. 

* Excellent dans Hippocrate.

Voyez plutôt :

mardi 17 janvier 2017

Carrie FISHER (Actrice américaine)


Carrie Fisher, née Carrie Frances Fisher le 21 octobre 1956 à Beverly Hills, en Californie, et morte le 27 décembre 2016 à Los Angeles, en Californie à l’âge de 60 ans, est une actrice, romancière et scénariste américaine.

Elle est la fille de l'actrice Debbie Reynolds et du chanteur Eddie Fisher, et la demi-sœur de Joely Fisher et Tricia Leigh Fisher.

En 1977, dès son deuxième film, elle accède à la célébrité avec ses partenaires de Star Wars de George Lucas.

Son interprétation de la princesse Leia, personnalité incontournable de l'Alliance rebelle en lutte contre l'Empire galactique, la propulse au rang de star internationale, le grand public l'associant depuis systématiquement à ce personnage-culte.

Elle reprend ce rôle dans L'Empire contre-attaque (1980), Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi(1983). Dans les années 80, des problèmes de drogue et d'alcoolisme l'obligent à se tenir écartée des plateaux. Mais trente-deux ans plus tard, dans StarWars, épisode VII : Le Réveil de la Force (2015), elle reprend le rôle de la princesse Leia. Elle apparaît aussi dans les dernières minutes du film Star Wars :Rogue One (2015), sous forme d’un montage de son visage obtenu par image de synthèse. Son décès inattendu a obligé les scénaristes à modifier le rôle qu’ils lui avaient réservé dans Star Wars, épisode VIII (2017).

Malgré ses problèmes d’addiction à la drogue et à l’alcool, elle n’avait jamais cessé de tourner avec 41 films à son actif entre 1975 et 2016, 26 participations à des téléfilms et des séries télévisées et plus de 20 écritures de scénarios.


Mais, pour tous, elle restera à jamais la princesse Leia de la trilogie Star Wars

STAR WARS : ROGUE ONE Film de Science-fiction (USA-2016)


Star Wars : Rogue One[1] est un film de science-fiction américain de type space-opera réalisé par Gareth Edwards, sorti en décembre 2016.

Il s'agit du premier des trois films dérivés de Star Wars, dont le deuxième est prévu pour 2018 et le troisième pour 2020. Ils sont regroupés sous le sigle « A Star Wars Story ».

Rogue One se déroule juste avant les évènements de Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, le 1er film de la saga imaginée par George Lucas et sorti en 1977.

Il se place avant la construction de l'Étoile de la mort, l'arme absolue inventée par l'Empire galactique pour faire régner la terreur sur les systèmes insoumis. L'Alliance rebelle, qui a appris l'existence de cette arme dont le rayon peut détruire une planète entière, en vole les plans secrets pour empêcher sa mise en route et la détruire.

L'idée du film est partie d'une simple phrase apparue dans le bandeau déroulant qui ouvre Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir : « Des espions rebelles ont réussi à voler les plans secrets de l'arme ultime de l'Empire, l'Étoile de la mort, une station spatiale blindée avec assez d'énergie pour détruire une planète entière ».

Le film marque le retour au cinéma de Dark Vador, onze ans après la sortie de Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith.

Rappel

L'univers de Star Wars, créé en 1977 par George Lucas, raconte l’affrontement entre deux factions opposées :  les Chevaliers Jedi, des Guerriers-Philosophes qui utilisent la Force pour défendre le Bien, et leurs ennemis, les guerriers Siths, une branche schismatique des Jedis, qui utilisent, eux, le côté obscur de la Force et menacent la République Galactique.  Suite à un coup d’Etat, l’Empire galactique. Ses opposants, décidés à rétablir la République, se regroupent au sein de l’Alliance Rebelle.

La saga Star Wars, commencée en 1977, se poursuit 40 ans après. L’univers imaginé par George Lucas était d’une telle complexité et d'une telle richesse qu’il laissait la place à des développements ultérieurs. Les trois premiers films, composés de Star Wars, épisode IV : un nouvel espoir (1977), Star Wars, ép. V : L’empire contre-attaque (1980), et Star Wars, ép. VI : Le retour du Jedi (1983), furent complétés, à partir de 1999, d’une « prélogie », composée de trois épisodes (ép. I-II et III, entre 1999 et 2005) et s’est poursuivie, à partir de 2015 et 2019, par une autre 3ème trilogie (ép. VII et VIII).

Star Wars, épisode VII, le Réveilde la Force, réalisé par J.J. Abrams, sorti en 2015, se place immédiatement après l’épisode VI : Le retour du Jedi (1983). Il sera suivi par un épisode VIII, réalisé par Rian Johnson, dont le titre n’est pas encore connu. La sortie de ce film est prévue en 2017.  

Résumé

Rogue One – A Star Wars Story (sorti en 2016) fait partie d’une nouvelle trilogie (2016-2018 et 2020). Ce 1er opus se déroule juste avant Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, le tout premier film de la saga sorti en 1977, soit il y a juste 40  ans !!!

Le film commence sur la planète Lah'mu : une troupe de l'Empire galactique menée par Orson Krennic vient chercher son père, Galen Erso, ingénieur ayant fui l'Empire, pour l'emmener de force terminer la construction de l'Étoile de la mort. Ils tuent sa femme Lyra alors que leur fille, Jyn, se cache sous une trappe dans une grotte. Après le départ des envoyés de l’Empire, Saw Gerrera, un ami de la famille et un opposant à l'Empire galactique, vient secourir la fillette.

Quinze ans plus tard, Jyn (Felicity Jones) vit sous une fausse identité. Capturée et envoyée dans un camp de travail de l'Empire sur Wobani, elle est libérée de sa geôle par des membres de l'Alliance Rebelle menés par le capitaine Cassian Andor (Diego Luna). Ils l'emmènent sur la base secrète de l'Alliance, la lune Yavin IV.

Dans le même temps, Galen Erso (Mads Mikkelsen) a chargé un pilote de cargo au service de l’Empire prêt à déserter, Bodhi Rook, d’un message codé destiné à Saw Gerrera (Forest Whitaker). Dans ce message, il indique qu’il a placé une faille dans l’Étoile de la mort qui, une fois activé, permettrait de la détruire.

Sur Yavin IV, Mon Mothma révèle à Jyn Erso que son père, Galen, est responsable de la construction de l’Étoile de la mort. Jyn décide de retrouver son père et de le libérer sans se douter que les ordres qu’a reçus Cassian Andor de la Rébellion sont de le tuer.

Jyn et Andor débarquent sur Jedha en compagnie du droïde K-2SO, un droïde impérial, reprogrammé pour servir l’Alliance Ils comptent y retrouver Saw Gerrera. Lors de leur arrivée, alors qu’ils sont pris sous les tirs des soldats de l’Empire, ils reçoivent le renfort de Chirrut Îmwe, un guerrier aveugle qui fait usage de la Force, et de son « protecteur », Baze Malbus. Ensemble, ils retrouvent Saw Gerrera qui retient Bodhi Rook prisonnier. Jyn se rappelle au bon souvenir de Saw, qui a été son sauveteur et son mentor- et ce dernier lui fait voir le message de son père, un hologramme, où il explique comment détruire l’Étoile de la mort.

Au même moment, à l’intérieur de l’Étoile, le Grand Moff Tarkin met en doute les capacités d’Orson Krennic, à mener à terme sa construction. Pour lui prouver qu’il a tort, Krennic veut détruire la planète Jedha mais Tarkin estime que la destruction de la capitale est suffisante. Quand la planète est frappée, Jyn, Andor, Îmwe, Malbus, Bodhi et le droïde parviennent à s’échapper tandis que Gerrera périt dans le déluge de feu. Le message de Galen Erso est détruit.

Après avoir félicité Krennic, le Moff Tarkin lui signifie qu’il n’a pas réussi à assurer la sécurité de l’Étoile de la mort puisque, malgré tout, un message a été transmis aux Rebelles. Il prend alors lui-même le contrôle de la station spatiale blindée. Furieux d'être dépossédé de son projet, Krennic va par la suite se plaindre auprès de Dark Vador dans sa citadelle de Mustafar.

L’équipe de Jyn Erso atteint la planète où se trouve la base scientifique de l’Empire sur Eadu. C’est là que sont retenus prisonniers Galen Erso et son équipe. Orson Krennic arrive lui aussi sur cette planète pour enquêter. Il fait aligner tous les scientifiques sous la menace de ses Deathtroopers pour que le « traitre » se désigne tandis que cachés derrière des rochers, Cassian Andor tient Galen Erso dans le viseur de son fusil, prêt à l’éliminer. Ce dernier avoue son double jeu, mais ne dévoile pas la nature de son message, alors qu’une escouade rebelle arrive et bombarde l’installation. Galen meurt dans les bras de sa fille.

De retour sur Yavin IV, Jyn propose au conseil Rebelle d’attaquer la planète Scarif, là où sont stockés les plans de l’Étoile de la mort dans une gigantesque base de données, en lui racontant ce qu’elle a vu et entendu dans l’hologramme envoyé par son père. Mais elle n’a pas de preuve de ce qu’elle avance et tous ne la croient pas. Faute d'unanimité, le conseil refuse de s’engager. Jyn et Cassian réunissent alors une petite équipe et ils décident de se rendre seuls sur Scarif. Quelques soldats de  l’Alliance rebelle les accompagnent, tout en sachant qu’il s’agit d’une mission suicide.

Sur la planète Scarif, tandis que les soldats de l’Alliance, ainsi que Chirrut Îmwe, et Baze Malbus, protègent leur avancée, Jyn, Cassian et le droïde K-2SO s’infiltrent dans la tour qui contient la base de données et Jyn Erso parvient à récupérer les plans de l’Étoile de la mort, poursuivis par les Stormtroppers que K-2SO ralentit avant d’être détruit.

Orson Krennic les rejoint, tire sur Cassian et essaye d’empêcher Jyn de transmettre les plans grâce à l’antenne qu’elle réoriente avec l'aide de Bodhi Rook resté au sol. Grâce à cela, Jyn parvient in extremis à communiquer les plans de l’Étoile de la mort au vaisseau amiral de la flotte rebelle, en orbite autour de Scarif. Pendant ce temps, au sol, tous les soldats alliés, et tous les coéquipiers de Jyn sont abattus un à un. Tarkin décide d’utiliser l’Étoile de la mort pour détruire la base scientifique, tuant Krennic. Jyn Erso et Cassian Andor périssent en se serrant dans les bras sur la plage dans ce nouveau déluge de feu venu de l’espace.

Autour de la planète Scarif, la bataille fait rage entre la flotte impériale menée par Dark Vador et la flotte rebelle. Vador aborde le vaisseau amiral tandis qu’une corvette parvient à s’en détacher. À l’intérieur de cette corvette, on voit un technicien qui remet à la princesse Leia[2] (Carrie Fisher) les plans de l’Étoile de la mort. Celle-ci prononce alors le mot : « espoir » avant que la navette ne fasse un bond dans l’hyperespace et ne réapparaisse au-dessus de la planète Tatooine poursuivie par le croiseur impérial de Vador, reprenant les images d’ouverture du tout 1er opus de Star Wars de George Lucas tourné 40 ans plus tôt... La boucle temporelle est désormais bouclée.

Mon opinion sur ce film

Ce film est sans doute l’un des plus sombres épisodes de toute la saga Starwars, même s’il se termine sur le mot « espoir ». Je l’ai trouvé, à tout point de vue bien meilleur que Star Wars ép. VII : Le réveil de la force (2015) qui m’a laissé l’impression de déjà-vu inutile qui n’apportait rien si ce n’est de rapporter des millions de dollars à son nouveau producteur, Walt Disney.    



[1] « Rogue » a le sens de voyou, rebelle, solitaire, hors-la-loi. C’est le nom que Cassian, avant de voler le vaisseau sur la base rebelle, donne à son vaisseau.  
[2] La princesse Leia apparait dans la dernière minute du film. Le visage de Carrie Fisher âgée d'une vingtaine d'années a été généré par ordinateur sur le corps de l'actrice norvégienne Ingvild Deila, pour faire le lien avec l'épisode IV tourné par George Lucas 40 ans plus tôt. Ce fut la dernière apparition sous forme d’image de synthèse de l’actrice Carrie Fisher, l’actrice mythique qui incarna la princesse Leia dans les trois premiers épisodes de la saga est morte à 60 ans, le 27 décembre 2016, quelques jours après la sortie de Rogue One.  Sa mère, l’actrice Debbie Fisher, avec qui elle était très liée, est morte le lendemain du décès de sa fille. 






samedi 14 janvier 2017

TITANIC film de James Cameron (USA-1997)


Titanic est un film dramatique américain écrit, produit et réalisé par James Cameron, sorti en 1997. Une nouvelle version, adaptée pour la  3D, a été diffusée en salles en avril 2012 à l’occasion du centenaire du naufrage du paquebot.

Résumé

Le film raconte l'histoire fictive de l’idylle de deux jeunes passagers embarqués sur le paquebot  Titanic au moment de sa traversée inaugurale de l’Atlantique en avril 1912 : Rose (Kate Winslet) est une passagère de première classe promise au mariage à Cal (Billy Zane*), un homme riche qu’elle déteste et Jack (Leonardo DiCaprio), un jeune homme d’origine irlandaise qui s’embarque à la dernière minute en troisième classe pour retourner aux États-Unis. Rose, se sentant prise au piège, est sur le point de se suicider lorsque Jack lui sauve la vie. Séduite par la personnalité de Jack, Rose tombe amoureuse de ce beau jeune homme sans le sou qui représente pour elle la liberté. Malheureusement pour les deux jeunes gens, le naufrage du navire interrompra brutalement cette idylle.

Le film commence de nos jours: Brock Lovett est le coordinateur d'une équipe de plongeurs à la recherche d'un bijou somptueux embarqué sur le Titanic, le Cœur de l'Océan, inspiré du diamant bleu de la Couronne. Ce joyau, d'une valeur inestimable, aurait été porté par Louis XVI. Sa découverte apporterait la gloire aux plongeurs. Mais, lorsqu'ils remontent le coffre-fort censé le contenir, les plongeurs ne retrouvent que le dessin d’une jeune femme nue portant le joyau autour du cou.

À des milliers de kilomètres de là, une très vieille dame, Rose Calvert, voit ce dessin sur l'écran de son téléviseur. Elle contacte Lovett et lui affirme qu'elle est la jeune fille qui a servi de modèle à l’artiste. Elle est l'une des rares survivantes du naufrage du Titanic encore en vie. L’équipe l’invite sur le bateau de recherches sous-marines et Rose leur raconte son histoire d’amour avec Jack Dawson, les circonstances de leur rencontre, le terrible naufrage et comment elle y a survécu.

* Le psychopathe de Calme Blanc

Déroulement des faits

Le 10 avril 1912, Rose embarque sur le Titanic à Southampton avec sa mère, Ruth DeWitt Bukater, son fiancé, Caledon 'Cal' Hockley (Billy Zane), et leurs domestiques. Pendant ce temps, dans un pub du port, quatre hommes disputent une partie de poker. Deux d'entre eux ont misé leurs billets de troisième classe pour le Titanic, billets que remportent finalement leurs adversaires, deux inséparables copains, Jack (DiCaprio) et Fabrizio (Danny Nucci). Ceux-ci embarquent ainsi sur le paquebot sous le nom des perdants.

Alors que commence la traversée, Rose se sent de plus en plus piégée par une haute société qui veut lui faire épouser un homme qu'elle n'aime pas. Finalement, le soir du vendredi 12 avril, après le dîner, elle tente de se suicider en sautant de la poupe du navire. Jack, qui flânait sur le pont, se précipite à son secours et réussit à la sauver. Lorsque Cal et d'autres passagers arrivent sur les lieux, ils croient à un accident et, pour remercier Jack d’avoir sauvé la vie de sa fiancée, ce dernier l'invite à dîner dans la salle à manger des première classe. Jack, qui n’est pas dans son monde, séduit la majorité des convives, en particulier Margaret « Molly » Brown (Kathy Bates), grâce à sa beauté, à son intelligence et à son énergie. 

Le lendemain, samedi 13 avril, Jack et Rose passent la journée ensemble sur le pont du Titanic, discutant de leur vie. Rose envie l'indépendance de Jack et son absence d'attaches. Grâce à Molly, qui l’a pris sous son aile, Jack fait bonne impression au dîner où la plupart des invités se montrent amicaux, à l'exception de Ruth De Witt, la mère de Rose, et de Cal qui essaient de le rabaisser sans y parvenir. Jack fait aussi bonne impression sur de riches passagers, comme le milliardaire John Jacob Astor (le propriétaire du Waldorf Astoria) et de sa jeune épouse Madeleine. Après le repas, Jack invite Rose à une fête en troisième classe, sans savoir qu'ils sont suivis et épiés par le valet et âme damnée de Cal, Lovejoy.

Le matin suivant, Cal fait une violente scène à sa future épouse, lui reprochant d'avoir découché. La mère de Rose lui exprime également ses craintes : si le mariage avec Cal n'a pas lieu, leur famille, ruinée, perdra sa place dans la société. Rose décide donc de se sacrifier pour le bien de sa mère. Jack s'introduit frauduleusement en première classe pour la raisonner, mais en vain : Rose refuse. Ce n'est qu'au coucher du soleil qu'elle se décide à le rejoindre. S'étant dévêtue, elle sort du coffre le Cœur de l'Océan et le passe à son cou et elle demande à Jack, de faire un dessin d'elle. Lovejoy les surprend et les deux jeunes gens se réfugiant dans les salles des chaudières puis dans la cale, où ils font l'amour à l'intérieur d'une Renault 1912. Peu après être ressortis sur le pont, ils assistent à la collision du Titanic avec un iceberg.

Rose et Jack décident d'aller prévenir Ruth et Cal qu'un incident s'est produit, et retournent à la cabine de Rose, mais au moment d'entrer dans la cabine, Lovejoy glisse le bijou dans la poche de Jack, l'accusant de l'avoir volé. Jack est alors enfermé, menotté, dans le bureau du capitaine d'armes. Rose, mise au courant de la gravité de la situation par le concepteur du navire, Thomas Andrews, au moment de monter dans un canot avec sa mère, remonte sur le pont afin de libérer Jack. Après qu’elle ait réussi in extremis à lui rendre sa liberté avant qu’il ne soit noyé par la montée de l'eau, tous deux réussissent à gagner le pont des embarcations. Jack et Cal persuadent Rose de monter dans un canot (Cal a négocié un arrangement avec un officier pour être évacué), mais celle-ci ne peut abandonner Jack. Juste avant cela, Cal a mis son manteau sur les épaules de Rose en oubliant que le Cœur de l'Océan se trouvait encore dans une des poches. Mais, lorsque Cal se rend compte que Rose a choisi de rester sur le bateau en train de couler avec son amant, il est pris d’une rage meurtrière et il les  poursuit pour les tuer. N’y parvenant pas, il se fait passer pour le père d’une fillette et l'utilise comme prétexte pour embarquer sur l’un des derniers canots. Pendant que le Titanic pique du nez, Jack et Rose se réfugient sur le pont arrière. Fabrizio, l'ami avec qui Jack avait embarqué, est tué par la chute de la première cheminée du paquebot. Lorsque le navire sombre, les deux amants se jettent dans l'eau glacée et trouvent pour refuge une pièce de bois flottant. Seule Rose peut s'y agripper mais Jack, plongé dans l’eau glacée jusqu’aux épaules, meurt d'épuisement. Avec une poignée de rescapés, Rose est secourue et survit. À son arrivée à New York, elle s’identifie comme étant « Rose Dawson », et fait croire à sa famille qu’elle est morte dans le naufrage.

De retour en 1996, Rose conclut son histoire, expliquant que Cal, à sa connaissance, s'est suicidé pendant la Grande Dépression. Nul ne sait ce qu'il est advenu du Cœur de l'Océan. La nuit venue, on voit Rose quitter la cabine qu’elle occupe sur le bateau de recherches sous-marines et s’avancer jusqu’à la poupe. Là, elle sort de sa poche le fameux joyau qu’elle a donc conservé toute sa vie et le jette dans l'Atlantique. Elle retourne à sa cabine où elle s’endort (à moins qu’elle ne meure) et rêve qu’elle rejoint Jack et toutes les victimes du naufrage réunies sur le Grand Escalier du Titanic reconstitué pour un baiser final et émouvant.

Fin alternative

Une fin alternative existe sur les DVD "édition spéciale" et "édition collector". Elle présente la fin du film d’un autre point de vue.

Après le retour du sous-marin, une fête est organisée sur le bateau. Pendant que la petite-fille de Rose la cherche, elle tombe sur Brock Lovett et ils entament une discussion. Entre temps, Rose s'approche sur le bord du bateau avec l'intention de jeter le Cœur de l'Océan. La petite-fille de Rose surprend cette dernière en train de monter sur la barre de sécurité, pensant qu'elle va se suicider ou tomber. Brock et la petite-fille de Rose se rendent compte qu’elle tient dans la main le bijou. Le chercheur veut convaincre la vieille dame de le garder mais celle-ci refuse. Brock lui demande alors de lui permettre de le toucher une seule fois. Elle accepte, le met dans sa main mais Brock est tenté de le garder. Rose finit par le convaincre de la laisser jeter le diamant par-dessus bord.

Le tournage

Le cadre du film, reconstitution fidèle du naufrage, a été mis au point avec l'aide d’historiens, Don Lynch et Ken Marschall, qui ont étudié les circonstances dans lesquelles a coulé le Titanic. Le tournage a nécessité la construction d'une maquette quasi grandeur nature du paquebot, des expéditions sur l'épave et de nombreux effets spéciaux, notamment numériques. Le film a entraîné un regain d'intérêt notable pour le véritable naufrage du Titanic qui s'est traduit par la publication ou la réédition de nombreux ouvrages sur le sujet.

Le film est le second plus grand succès de l'histoire du cinéma après Avatar et a égalé le record de onze Oscars en 1998, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. En France, ce film aura cumulé un total de près de 22 millions de spectateurs avec les reprises (dont 20,7 millions d'entrées lors de sa première sortie en janvier 1998), plaçant le film en tête du box-office français de tous les temps.

Mon opinion sur ce film

Je n’avais pas vu le film lors de sa sortie au cinéma en 1997, ni lors de la projection de sa version 3D en 2012 mais je n’ai pas pu résister lorsqu’il est repassé, récemment, à la télévision. C’est un grand film, magnifiquement mis en scène. Seule la scène du naufrage et le calvaire des naufragés m’a paru insupportable et aurait pu, à mon avis, être raccourci d’une bonne demi-heure. Tout le talent de DiCaprio, que ceux qui avaient déjà vu Gilbert Grape, tourné trois ans plus tôt, y éclate littéralement. Son duo avec Kate Winslet qui, malgré ses 21 ans au moment du tournage, ressemble à une adolescente, restera inoubliable pour tous les cinéphiles. Titanic est et restera l’un des meilleurs films de tous les temps.