mardi 17 mars 2015

INGLOURIOUS BASTERDS de Quentin Tarantino (USA - D 2009)


Inglourious Basterds, est un film de guerre germano-américain écrit et réalisé par Quentin Tarantino, sorti en 2009. Le titre du film est un hommage à Une poignée de salopards (dont le titre original anglais était « The Inglorious Bastards », 1978), un film italien réalisé par Enzo G. Castellari, qui s'inspirait lui-même en partie des Douze salopards (1967). Si le film de Tarantino a été, par erreur, annoncé comme un remake de celui de Castellari, les deux long-métrages ont des scénarios très différents. Le titre du film de Tarantino se distingue de l'original par deux fautes d'orthographe volontaires (Inglourious Basterds).

Scénario

Dans la France occupée, Shosanna Dreyfus (Mélanie Laurent), une jeune Juive, assiste à l’exécution de sa famille par le colonel SS Hans Landa (Christoph Waltz). Elle parvient néanmoins à s’échapper et s’enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité et, devient la propriétaire d’un cinéma de quartier.

Pendant ce temps, le lieutenant Aldo Raine (Brad Pitt) recrute un petit groupe de soldats juifs américains dans le but de se venger des troupes d’occupation allemandes en les terrorisant. Très vite, cette troupe d'élite, est connu sous le nom des « Bâtards », car ils ne respectent pas les lois de la guerre et scalpent leurs ennemis, Raine et ses hommes sont amenés à faire équipe avec Bridget von Hammersmark (Diane Kruger), une actrice allemande qui est aussi agent double pour les services secrets britanniques. Ils doivent tenter d’assassiner les principaux dirigeants du Troisième Reich, réunis pour la première d’un film de propagande, « La Fierté de la Nation ». C’est alors qu’ils croisent la route de Shosanna (Mélanie Laurent), qui mène sa propre vendetta. Le soir de la première, elle met le feu au cinéma parisien où sont rassemblés les dignitaires nazis, tandis que le commando organise de son côté avec succès un attentat. La fin du film est uchronique puisque, dans le film, plusieurs nazis sont tués, dont le Caporal (Gefreiter) Fredrick Zoller (Daniel Brühl), Goebels (Sylvester Groth) et Hitler (Martin Wuttke), ce qui ne correspond pas, hélas, à ce qui s'est passé dans la réalité.      

Mon jugement sur ce film

Je ne suis pas un accro de Quentin Tarentino et je craignais d'aller voir ce film à cause des scènes violentes et difficiles à supporter mais, l'humour et la drôlerie des dialogues et des situations en font un film jouissif. Remarquable jeu d'acteurs : Brad Pitt, est bien entendu excellent, mais aussi Diane Kruger, Mélanie Laurent, Daniel Brühl (que j'avais découvert dans Ladies in lavender) et surtout Christoph Waltz (déjà vu dans De l’eau pour les éléphants) en ignoble gestapiste cultivé et manipulateur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.