mardi 17 mars 2015

J'AI TUE MA MERE de Xavier Dolan (FR-CA 2009)


J’ai tué ma mère, film franco-québecois de Xavier Dolan, sorti en 2009.

Synopsis

Ecrit, tourné et joué par Xavier Dolan, dont c'était le premier film, ce film est largement, si ce n'est totalement, autobiographique et inspiré par la propre vie du réalisateur.

Hubert Minel, un adolescent de 16 ans, encore au lycée, vit avec sa mère, divorcée, qui l'élève seule. Hubert est exaspéré par le comportement de sa mère, une femme qu'il juge vulgaire et dont il se convainc qu'elle ne l'aime pas. Il se rappelle cependant les moments heureux de son enfance passée dans la maison de sa grand-mère, au bord de l'eau. Les conflits quotidiens entre Hubert et sa mère deviennent d'une telle violence que celle-ci, ayant refusé de lui louer un appartement qu'il compte partager avec son amant, Antonin, elle décide de l'envoyer en pension.

"J'ai tué ma mère" n'est pas à prendre au sens propre mais au sens figuré, signifiant par là qu'il l'a bannie de sa vie.

Mon opinion sur ce film

Je ne partage pas du tout les critiques élogieuses que j'ai lues sur ce film. Si l'on peut témoigner à Xavier Dolan de l'admiration, pour avoir réussi à réaliser son premier film alors qu'il avait à peine 20 ans, cela n'en fait pas pour autant un chef d'œuvre. Irritant par son verbiage permanent et ses moments d'hystérie là où il aurait fallu, à mon avis, de l'introspection, de la retenue, on se prend à souhaiter plus de moments apaisés comme dans la scène où, à la toute fin du film, la mère et le fils se retrouvent enfin sur les rochers face au sublime paysage de l'enfance.  Il faut aussi préciser que le film est tourné en québécois et que le spectateur français a tendance à être désarçonné par les dialogues prononcés avec un fort accent canadien : les sous-titres qui apparaissent çà et là (du moins dans le DVD) auraient été indispensables tout au long du film.

Mon classement

 Ce film ne m’a pas emballé, malgré toutes les critiques positives que j’en ai lues.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.