mercredi 15 octobre 2014

LES INFILTRES de Martin Scorsese (USA-2006)


Les infiltrés (titre original : « The Departed ») Film policier américain réalisé par Martin Scorsese (2006)

Synopsis

Le film, qui est un remake d’un thriller hongkongais « Infernal affairs », réalisé par Alan Mak et Wai Keung Lau en 2002, se déroule à aux Etats-Unis, dans le milieu de la pègre irlandaise de Boston. Celle-ci est dirigée par Francis ‘Frank’ Costello (Jack Nicholson). Pour infiltrer son gang, la police y introduit une taupe, William ‘Billy’ Costigan Jr (Leonardo DiCaprio). Parallèlement, Costello introduit son propre sous-marin, en la personne du sergent Colin Sullivan (Matt Damon), dans les rangs de la police. Quand les deux clans s’aperçoivent qu’ils sont infiltrés, ils essaient de démasquer les taupes de la partie adverse. Risquant à tout instant de voir leur identité découverte, Colin et Billy doivent donner le change et mener une double vie qui doit leur permettre de tromper leurs adversaires.

Critique

Après le violentissime  Gangs of new York et Aviator, ce film marque les retrouvailles de LeonardoDiCaprio et de Martin Scorsese. Le film bénéficie d'une distribution prestigieuse (Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson, Mark Wahlberg, Martin Sheen, Alec Baldwin, etc.) et a reçu un accueil dithyrambique aussi bien du public que des milieux professionnels qui l'ont récompensé de pas moins de 5 Oscars. Quant à Mark Wahlberg, qui joue le rôle du sergent Sean Dignam, il a été nominé pour l’Oscar du meilleur second rôle.    

Le film ne m'a cependant pas conquis, même si je lui reconnais de nombreuses qualités. Son thème, tout d'abord, celui de la collusion entre la police et la pègre, a été tellement souvent traité qu'on ne voit pas l'intérêt, pour un réalisateur du calibre de Scorsese, de faire un énième film sur la question, d'autant plus qu'il s'agissait d'un remake. Pour moi, ce n’est qu’un policier de plus, certes, magnifiquement interprété par des acteurs de grand talent et parfaitement mis en scène, mais qui n'apporte rien. Alors que Gangs of New York (que je n'ai pas aimé en raison de son étalage de violence extrême et gratuite) ou que Shutter Island dont l'atmosphère cauchemardesque se justifie, m'ont laissé un souvenir impérissable, j’ai de beaucoup préféré Aviator, qui est et reste pour moi l'un des meilleurs films de Scorsese avec l'éblouissante prestation de DiCaprio dans la peau du milliardaire fou Howard Hugues. Ou, dans un tout autre registre, le merveilleux Hugo Cabret.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.