vendredi 31 octobre 2014

LE JOUR D'APRES de Roland Emmerich (USA-2004)


Le Jour d'après (The Day After Tomorrow) est un film catastrophe de Roland Emmerich sorti en 2004.

Le Jour d'après est inspiré du livre d'Art Bell et de Whitley Strieber : «Le Grand Dérèglement du climat» (The Coming Global Superstorm). Ce livre défend une hypothèse alarmiste sur les effets du réchauffement climatique qui pourrait entraîner le monde en quelques jours dans une catastrophe climatique géante et amorcer un nouvel âge glaciaire. Le Pentagone a produit un rapport sur le même modèle, destiné à « penser l'hypothèse la plus catastrophique, afin de se donner les moyens d'y faire face », mais a renoncé à le diffuser par peur d’affoler les populations. Le film a été en partie tourné à Montréal. 

Synopsis

Dans le film, le héros est un paléoclimatologue, Jack Hall (Dennis Quaid) qui, avec deux de ses collègues, effectue une mission scientifique de routine en Antarctique en forant des carottes de glace. Le plateau de glace se détache soudain du reste du continent et Jack ne doit sa survie qu’à un miracle.
Un peu plus tard, Jack présente le résultat de ses recherches lors d’un congrès des Nations Unies sur le réchauffement climatique à New Delhi, mais il ne parvient pas à convaincre ses interlocuteurs.
Dans un laboratoire situé au nord de l’Ecosse, le professeur Terry Rapson (Ian Holm) du « Hedland Climate Research Centre » constate plusieurs brusques chutes de température dans l’Atlantique nord et conclut que la fonte accélérée de la calotte glaciaire peut provoquer un changement du cours du courant nord atlantique et entraîner une baisse catastrophique des températures sur tout l’hémisphère nord. Il contacte son collègue Jack, dont il connaît la modélisation, pour le prévenir que ce qu’il a prévu est en train de se produire sous leurs yeux.

Pendant ce temps, la télévision annonce toute une série d’évènements anormaux : chutes de neige sur New Delhi, bombardement d’énormes grêlons à Tokyo, tornades dévastatrices sur la Californie, etc. Parallèlement, divers laboratoires dans le monde lancent des alertes après avoir constaté eux aussi d’alarmants dérèglements climatiques.

Trois hélicoptères de la RAF, piégés dans l'œil d'un cyclone, s'abattent car la température glaciale (-150°F) a gelé leurs rotors en vol ainsi que le carburant. Depuis la station spatiale internationale, trois cosmonautes constatent la formation de gigantesques vortex qui se forment sur l’hémisphère nord et alertent la Terre. La  dégradation de la situation s’accélère et échappe rapidement à tout contrôle. Devant l’évidence, le président des Etats-Unis, le Président Blake (Perry King) prend la décision de suspendre le trafic aérien sur l’ensemble du territoire américain.

Jack, qui a compris que ce qu’il avait prévu est en train de se passer, est d’autant plus inquiet que son fils Sam (Jake Gyllenhaal) a pris l’avion, avec deux de ses camarades, pour aller participer à un concours universitaire à New York. Le vol est perturbé par de violentes  turbulences mais l’avion atterrit cependant sans dommage. Pendant la compétition, celle-ci est perturbée par des évènements bizarres (par ex. des vols d’oiseaux se dirigent vers le sud). Le temps change brusquement : violentes pluies, bourrasques de vent, chutes brutales des températures provoquent des bouchons et des accidents dans la capitale fédérale et Sam promet par téléphone à son père de prendre le premier train en partance pour le sud mais il n’en a pas le temps car un raz de marée envahit la ville et oblige les jeunes gens à se réfugier à l’intérieur de la Bibliothèque publique de New York.

Sam qui sait, par son père, que la situation échappe à tout contrôle, tente de convaincre les autres réfugiés de rester à l’intérieur de la Bibliothèque mais peu d’entre eux croient un adolescent. Avec ses amis, Sam ne survivra qu’en s’enfermant dans une pièce de la Bibliothèque qu’ils calfeutrent avec tout ce qui leur tombe sous la main et finissent par brûler des livres pour se réchauffer.

Distribution
  • ·         Jack Hall, le spécialiste du climat (Dennis Quaid)
  • ·         Sam Hall, son fils étudiant (Jake Gyllenhaal)
  • ·         Terry Rapson (Ian Holm)
  • ·         Dr. Lucy Hall (Sela Ward)
  • ·         Le président Blake (Perry King) 
Ma critique

Film catastrophe... peut-être, mais drôlement efficace et flippant d'autant plus que le réalisateur n'en a pas rajouté (à part peut-être la scène des loups sur le bateau, qui était à mon avis superflue). En voyant ce film, les évènements qui nous sont annoncés, les catastrophes qui augmentent chaque jour sur la planète (cyclones dévastateurs, raz-de-marée, etc.) on ne peut que se dire que, si les choses ne se dérouleront peut-être pas exactement de la même manière, nous aurions tout de même intérêt à nous y préparer...

Je ne suis généralement pas fan de films-catastrophe mais j’ai trouvé celui-ci, à part quelques incohérences, parfaitement crédible. Les effets spéciaux sont impressionnants. Si vous le regardez, je vous suggère de prévoir thermos, bonnet, moufles et couettes…     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.