mercredi 1 octobre 2014

LE PEUPLE MIGRATEUR de Jacques Perrin (FR-2001)


Le peuple migrateur est un film documentaire français réalisé par Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats et sorti en 2001. Dans la lignée de Microcosmos (1996) et d'Himalaya (1999), dont il avait déjà été le producteur, Jacques Perrin s'est intéressé cette fois à la migration d'une 30e d'espèces d'oiseaux sauvages migrateurs : grues, oies, cygnes, cigognes, etc. et à leur difficile et dangereuse épopée à travers le monde. La plupart des images ont été tournées à partir d'ULM et l'ensemble représente un extraordinaire exploit technique.

Ma critique

Pourquoi alors le spectateur qui aura eu le courage de supporter pendant 92 minutes un défilé d'images, la plupart, ceci dit sublimes, et le commentaire laconique d’un Jacques Perrin pas au mieux de sa forme, n'est-il pas conquis par ce film qui reste à la surface des choses ?

En effet, si l'on est réellement stupéfait des prouesses réalisées par ces oiseaux (la plupart parcourent entre 1000 et 20 000 km), l'amateur de documentaires animaliers - et a fortiori le naturaliste  - en sortira insatisfait en raison du manque d'informations pertinentes qui lui seront données (il aurait été facile d'inclure, sans nuire à l'esthétique de l'image, des éléments scientifiques (nom des oiseaux, lieux des tournages, etc.). Quant au reste des spectateurs, ils seront vite lassés de cette répétitivité, nullement allégée par un montage erratique (on saute sans cesse de l'Afrique à l'Europe, de l'Antarctique à l'Inde, etc.)    

Bref, ce film n'est ni un film documentaire, ni un film à grand spectacle et, quel que soit le respect que je porte à Jacques Perrin en tant qu'acteur, je ne l'ai guère apprécié.


Si vous voulez vraiment vous éclater avec un film où les oies sauvages jouent le rôle principal, mais qui a l'avantage, tout en étant inspiré de faits réels, de s’appuyer sur un vrai scénario et n'est pas juste la juxtaposition de belles images, je vous recommande de regarder L'envolée sauvage de Carol Ballard dont j'ai fait une critique dans ce blog. C'est un merveilleux film, magnifique, émouvant, plein de vie et d'espoir et où l'on rit beaucoup. Je vous assure que vous y trouverez plus de plaisir que dans le film de Jacques Perrin.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.