mercredi 22 octobre 2014

LA FIRME thriller de Sydney Pollack (USA-1993)


La Firme (The Firm) est un film américain de Sydney Pollack, sorti en 1993. C'est un thriller basé sur le roman éponyme de John Grisham.

Synopsis

Mitch McDeere (Tom Cruise) est un jeune avocat fraîchement diplômé de la prestigieuse université d'Harvard. Alors qu'il aurait pu choisir n'importe quel grand cabinet d'avocats des Etats-Unis, il accepte l'offre d'un cabinet situé à Memphis, dans le Tennessee, le cabinet Bendini, Lambert et Locke. L'offre est des plus alléchantes pour un jeune diplômé car le cabinet le loge, lui et sa femme Abigail 'Abby' (Jeanne Tripplehom) dans une très jolie maison toute équipée pour laquelle on lui propose un prêt très avantageux, elle lui offre une voiture de sport, et de multiples avantages. Le cabinet s'intéresse aussi à la vie privée de ses employés, étant très en faveur de la stabilité du couple, son envie d'avoir des enfants, etc. ce qui, à nous européens, peut paraître un peu suspect, mais l'est moins pour des Américains.

Mitch doit cependant encore faire sa place au cabinet. On lui adjoint, comme mentor, un homme d'expérience, Avery Tolar (Gene Hackman) car, malgré son diplôme, il doit encore passer l'examen d'entrée au barreau.  Peu après son arrivée, et alors qu'il est submergé de dossiers, deux membres du cabinet meurent dans l'explosion (a priori accidentelle) de leur bateau alors qu'ils sont en villégiature aux Iles Caïmans, dont on sait qu'elles sont aussi un paradis fiscal et le siège de trafics internationaux d'argent plus ou moins propre.

Mitch commence à avoir des soupçons sur les gens pour qui il travaille d'autant plus que de mystérieux inconnus (en fait des agents du FBI) chargés d'enquêter sur les pratiques frauduleuses du cabinet, lui ont mis la puce à l'oreille et demandé de collaborer avec eux. Comme Mitch est un garçon foncièrement honnête, il enquête secrètement au sein du cabinet et s'aperçoit que celui-ci tire la plupart de ses ressources en couvrant les agissements d'une famille mafieuse de Chicago, les Morolto. Ces gens ne reculent devant rien pour éliminer les gens qui s'intéressent de trop près à leurs affaires : c'est ce qui se passe pour Eddie Lomax, un détective privé que Mitch avait chargé d'enquêter sur eux. Mitch, convaincu de la malhonnêteté du cabinet, voudrait pouvoir s'en ouvrir à son épouse mais il a été piégé lors d'un voyage d'affaires où il accompagnait Tolar aux Iles Caïmans car celui-ci lui a jeté une inconnue dans les bras. Il sait qu'en avouant cela à sa jeune épouse, celle-ci risque de ne pas lui pardonner son égarement et de vouloir le quitter.

Tout en connaissant les risques qu'il prend, Mitch, avec l'aide de l'ancienne secrétaire et petite amie de Tolar, se lance dans une haletante course-poursuite mortifère contre ses ennemis, accumulant, malgré le danger, les preuves contre le cabinet et les livre in extremis au FBI.

Ma critique

Moi qui ne suis pas trop friand de polars, j’adore positivement ce film. De fidèles lecteurs de ce  blog m'ont signalé que je cite souvent "La firme" (titre original "The firm") comme film de référence à plusieurs thrillers que j'ai commentés récemment et que je ne lui ai encore consacré aucun article.  Le spectateur est tenu en haleine de bout en bout, voyant peu à peu l'étau se resserrer autour du héros qui risque sa peau pour défendre ses convictions et l'idée qu'il se fait de la justice.


Le film, s'il n'a obtenu aucune récompense de la profession, a cependant été très bien accueilli par le public (Rotten Tomatoes : 76 % d'opinions favorables). On retrouve dans ce film toute la maîtrise du grand réalisateur engagé qu’est Sidney Pollack. Dans ce film, on retrouve ses marques de fabrique : un scenario rigoureux, une mise en scène énergiques et des montages sans bavure. Dans ce film, il s'appuie en outre sur des acteurs au professionnalisme confirmé (Gene Hackman, Edward 'Ed' Harris) qui tiennent bien leur place face à un éblouissant Tom Cruise toujours parfait et crédible en jeune avocat d'affaires aux dents longues qui se trouve confronté à des requins beaucoup plus dangereux et retors que lui.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.