samedi 26 avril 2014

LEGENDES D'AUTOMNE d'Edward Zwick (USA-1994)


Légendes d’automne

Ce film américain, réalisé en 1994 par Edward Zwick, est une adaptation du livre "Legends of the fall" de Jim Harrison. L'histoire est celle de la famille Ludlow, une famille de pionniers du Montana, composée de trois frères aux personnalités très différentes, pendant la période entre les deux guerres mondiales, des années 1914 aux années 1930.

Synopsis

L’histoire est racontée par la voix d'un vieil indien, One Stab ("Un coup").

Le colonel William Ludlow (Anthony Hopkins), qui a bravement combattu pendant les guerres de colonisation est écœuré par le comportement de son gouvernement envers les Indiens qui sont devenus ses amis. Avec son ami, un indien Cree, rescapé des tueries perpétrées par son peuple, William Ludlow se retire au milieu des terres sauvages du Montana et, avec l'aide de Decker, qui a épousé une indienne Cree, ils y construisent un ranch. De son mariage avec Isabel, William a eu trois fils : Alfred, l'aîné (Aidann Quinn), un garçon réfléchi et mesuré, Tristan (Brad Pitt), un garçon sauvage élevé dans les traditions indiennes, et le plus jeune, Samuel (Henry Thomas), le "petit dernier, que ses deux frères adulent et jurent de protéger. Isabel, leur mère, ne supportant pas la vie au ranch, retourne vivre en ville sans toutefois omettre d’écrire régulièrement à ses fils et à son mari et à s'enquérir de leur santé.

A son retour de l'université, Samuel revient avec sa fiancée, Susannah, qu'il présente à sa famille. Dès le premier regard, ses frères tombent amoureux de la belle jeune femme mais aucun n'avoue son amour.
La guerre de 14 est déclarée en Europe. Samuel, très politisé par sa fréquentation de l'université, veut s'engager et aller lutter au côté des alliés en Europe. Son père, qui a perdu toute foi dans les politiques et la guerre, n'est pas d'accord avec lui mais il ne peut s'opposer à la volonté de son fils cadet. Ses deux frères s'engagent alors car ils ont juré de protéger le plus jeune.

On les voit ensuite sur les champs de bataille, dans les tranchées. Pendant qu'Alfred, blessé aux jambes, est immobilisé à l'infirmerie et que Tristan est venu lui rendre visite, Samuel est monté au front pour accompagner son supérieur. Tous deux sont pris sous les tirs des ennemis, le supérieur de Samuel est tué et lui-même décide de franchir les lignes ennemies pour transmettre le message qu'ils étaient venus porter. Aveuglé par les gaz moutarde, il s'empêtre dans les barbelés et est mitraillé par les ennemis devant les yeux de son frère, Tristan, parti à sa recherche. Rendu fou furieux par la souffrance, ne se pardonnant pas de n'avoir pu protéger son frère, il est pris d'une frénésie de vengeance et se livre à une véritable boucherie sur les Allemands qui lui tombent sous la main, ramenant, comme l’indien qu’il est resté, leurs scalps au campement.
Rapatrié, avec son frère Alfred encore convalescent, il déclare son amour à Susannah et vit avec elle quelques mois de passion. Mais, ne pouvant se résoudre à oublier la mort de Samuel, il quitte le ranch pour un long voyage autour du monde. Pendant toute son absence, il n'enverra qu'une seule lettre à Susannah dans laquelle il lui demande de l'oublier et de refaire sa vie. Lasse d'attendre son retour, pensant, comme tout le monde qu'il est à jamais perdu, peut-être mort, Susannah épouse Alfred, le frère aîné. Celui-ci est entré en politique et a est devenu un notable, ce qui a occasionné une rupture avec son père qui méprise au plus haut point la politique et les politiciens.

Un jour, Tristan réapparaît. Il cherche à revoir Susannah mais celle-ci est désormais mariée à son frère. Il épouse donc la fille de Decker, qu'il avait connue toute petite mais qui est devenue désormais une belle jeune femme, Isabel II. On est en pleine période de la prohibition. Toujours aussi tête brûlée, Tristan se lance dans le commerce interdit de l'alcool. Un jour, lors d'un affrontement avec des mafieux, Isabel II est tuée. Bien que ce soit un accident, Tristan se venge comme il l'a toujours fait : avec une sauvagerie animale.
Lorsque les mafieux se présentent au ranch pour lui régler son compte, ils trouvent à qui parler : toute la famille fait front et c'est le digne Alfred, sorti de sa réserve, qui leur sauve la mise en leur apportant son renfort inattendu à son père et à son frère.

Après cela, Tristan quitte définitivement le ranch et on apprendra qu'il s'est fait tuer en combattant un ours.
Ce film, qui s'inscrit dans la grande tradition des films épiques, est magnifique. On y retrouve les grands espaces du Montana, comme dans le splendide « Et au milieu coule une rivière » (où jouait aussi Brad Pitt), avec la violence de « Retour à Cold Mountain » (avec Jude Law). John Toll, le directeur de la photo, a obtenu 3 nominations aux Academy Awards pour son image, d'une beauté à couper le souffle. Les personnages y sont complexes : la personnalité du colonel, admirablement interprété par Anthony Hopkins, est peu commune : un ancien soldat devenu misanthrope parce qu'il est dégoûté de la guerre et des politiciens, cela ne se voit pas tous les jours ! De ses fils si différents les uns des autres, de l'idéaliste et touchant Samuel, au réfléchi Alfred à l'incontrôlable Tristan, chacun tient de lui son intransigeance qui en font, malgré leurs défauts, des êtres que l’ont ne peut qu’aimer. Tristan lui-même, malgré sa sauvagerie, est loin d'être un homme fruste et sait être émouvant et touchant. Y compris Susannah qui, bien que restant fidèle au souvenir de Samuel, cède à la passion avec Tristan avant d'épouser Alfred qu'elle n'aimera jamais tout-à-fait. Sans doute tous les ingrédients du mélodrame sont-ils contenus dans ce film et certains critiques n'ont pas été tendres avec lui mais, après tout, le cinéma est bien là pour nous faire rêver, pour nous émouvoir, pour nous bouleverser aussi. Et ce film sait susciter en nous ces trois sentiments à la fois. C’est la qualité des grands films épiques. On voit tellement de films insipides, mal bâtis, pédants, sans scénario... Alors, franchement, quand on tient un bon film, on ne boude pas sa joie et on le recommande. C'est ce que je fais sans le moindre complexe.

Avec


  • Brad Pitt : Tristan
  • Anthony Hopkins : Colonel William Ludlow
  • Aidan Quinn : Alfred
  • Henry Thomas (qui fut le craquant petit Elliott d'ET, l'extraterrestre de Stephen Spielberg) : Samuel, le frère cadet.
  • Julia Ormond : Susannah Fincannon Ludlow
Dans le même esprit :
  • Et au milieu coule une rivière
  • Retour à Cold Mountain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.