lundi 31 mars 2014

LE CERVEAU D'HUGO Docu-fiction de Sophie Révil (2012)



Le Cerveau d'Hugo est un documentaire-fiction français réalisé par Sophie Révil en 2012, portant sur l'autisme Asperger. Il croise des témoignages d'authentiques autistes avec une fiction retraçant la vie d'un autiste, Hugo, depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte, en dépeignant les difficultés qu'il rencontre ainsi que son entourage. Le rôle d'Hugo est tenu par l'acteur Thomas Coumans.

Le documentaire a été diffusé sur France 2 le 27 novembre 2012 à 20 h 45 et rediffusé en mars 2014. Il prend sa place dans une évolution de la vision portée sur l'autisme, aussi bien par les professionnels de santé que par l'ensemble de la population, et où le rôle de causes biologiques est de plus en plus mis en avant par la Haute Autorité de santé, au détriment d'une approche purement psychanalytique jusque-là dominante en France.

Synopsis


Le "fil rouge" de ce docufiction est Hugo, un jeune homme (interprété dans le téléfilm, par un acteur, Thomas Coumans) atteint d'autisme Asperger, une forme d'autisme où les sujets développent, à côté d'une inaptitude à vivre "normalement", une intelligence très supérieure à la moyenne et des capacités d'apprentissage exceptionnelles. Dans le cas d'Hugo, c'est le piano mais d'autres peuvent développer des aptitudes en mathématiques, astronomie, etc. 

Le film, se servant du cas d'Hugo, intègre des témoignages de parents d'enfants autistes, d'autistes et de quelques rares spécialistes qui, ayant abandonné l'approche psychanalytique qui s'est avérée catastrophique dans le cas des autistes de type Asperger, ont adopté des méthodes empiriques qui donnent de meilleurs résultats. 

Ce film nous fait prendre conscience des difficultés extraordinaires que rencontrent une proportion réduite (env. 1/1000 enfants) de la population française et les terribles efforts qu'eux et leurs familles doivent faire pour s'intégrer dans une société qui, au pire les persécute, au mieux les regarde avec pitié et commisération alors qu'il faudrait peu de choses pour améliorer leur quotidien et, peut-être même, révéler des génies. Car, à travers ce téléfilm, on apprend qu 'une proportion non négligeable de personnalités étaient atteints de ce syndrome, parmi lesquels le pianiste Glenn Gould, le champion du monde d'échecs Bobby Fisher. On pense qu'Albert Einstein souffrait aussi d'une forme d'autisme, comme le mathématicien américain, prix Nobel pour sa théorie sur les jeux, John Forbes Nash. Pour ce dernier, on a pensé longtemps qu'il était atteint de schizophrénie mais certains spécialistes pensent maintenant qu'il souffrait d'une forme rare d'autisme Asperger. 

Magnifique film sur la différence qui nous montre combien notre société est imperméable à la souffrance des autres alors que, dans beaucoup de cas, un léger effort de notre part permettrait de faire évoluer les choses de manière significative et positive pour chacun de nous. Un grand bravo à la réalisatrice qui a su nous parler d'un sujet difficile sans être rébarbative, un immense remerciements aux parents et aux autistes qui ont accepté de témoigner (certains avec beaucoup d'humour) et surtout au jeune acteur Thomas Coumans qui interprète avec justesse le rôle d'Hugo.

Sur l'autisme, voir les films :

- Rain man

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.