samedi 16 novembre 2013

BAGDAD CAFE de Percy Adlon (1987)


Bagdad Cafe a été réalisé par Percy Adlon en 1987. 

 Synopsis

Le film commence sur la mythique route 66, dans la traversée du désert de Mojave qui précède l'arrivée à Las Vegas. Une voiture s'arrête brusquement sur le bas-côté poussiéreux devant un motel minable, au nom improbable, "Bagdad Cafe".

En descend une femme bien en chair habillée en bourgeoise bavaroise (costume de tweed, vraiment peu adapté à la région et à son climat et chapeau bavarois avec plume idoine). Après une scène de ménage dans la voiture, son mari l'a larguée avec son unique valise au bord de la route. Cette femme, c'est Jasmin, incarnée par la magnifique actrice allemande Marianne Sägebrecht. Complètement désemparée, elle traîne derrière elle sa lourde valise jusqu'au seul lieu habité à plusieurs 100es de kilomètres (pardon, de "miles") à la ronde : Bagdad Cafe. La patronne, Brenda (CCH Pounder), une femme noire peu aimable, règne sur un petit monde d'habitués tous aussi improbables que son établissement (un jeune indien, un peintre raté qui vit dans une caravane en aluminium garée sur le parking, une tatoueuse que l'on prend d'abord pour une pute, etc.).

Elle reçoit comme un chien dans un jeu de quilles cette femme qui représente pour elle un autre monde. Comme Jasmin n'a pas d'argent pour payer sa nourriture ni son hébergement, elle commence à donner la main au comptoir et se fait apprécier de tous les clients (à vrai dire peu nombreux) grâce à son optimisme et à sa gentillesse inébranlables. 

Elle remet même le café à flot grâce à  un nécessaire de prestidigitation qu'elle a retrouvé dans la valise de son mari (oui, parce qu'il faut dire que, dans le feu de la dispute, elle s'est trompée de valise et se retrouve avec les habits de son mari) transporte avec elle. D'abord réticente, Brenda finit par l'accepter puis elles deviennent d'inséparables amies.

Mon opinion sur ce film : 5/5 (Film culte)

Bagdad Cafe est l'un des films les plus marquants de la décennie 80. Il traite avec humour et générosité de la différence, de l'amitié entre deux femmes et deux univers que tout, a priori, sépare, et il est porté par une musique que ceux qui l'ont un jour entendu n'oublieront jamais : "Calling you" par Jevetta Steele.

Outre son thème auquel on ne peut rester insensible, le film a aussi des qualités de mise en scène, des qualités esthétiques, et il recèle des trésors d'humour et d'émotion qui en font un véritable chef-d'oeuvre.

Dans le cas - improbable - où vous ne connaîtriez pas encore Bagdad Cafe, regardez-le au moins en DVD (et si vous l'avez déjà vu lors de sa sortie, regardez-le à nouveau) car, quelle que soit votre  humeur du moment, il vous fera voir la vie en rose et vous découvrirez aussi une actrice sublime, Marianne Sägebrecht.

Ce film a ainsi gagné ses galons pour figurer dans mon double classement  des "films-culte'" et des "Feel-good movies". C'est un film résolument optimiste qui change de la noirceur souvent "ordinaire" de ce que nous montre trop souvent le cinéma dit "social"....

1 commentaire:

  1. Je viens de faire un voyage aux Etats-Unis. Nous avons pris la route 66 (en grande partie désaffectée mais dont des tronçons subsistent) et nous nous sommes arrêtés au Bagdad Cafe car, oui, celui-ci existe encore... Seule la construction centrale existe encore, le réservoir d'eau, l'enseigne, la caravane ne sont plus que des vestiges. Mais il est tenu par deux femmes qui valent leur pesant de cacahuètes ! Totalement "rock'n roll", pour reprendre l'expression de notre guide, Béa, mais quelle merveille ! Le lieu n'est pas devenu un piège à touristes mais il a gardé toute sa merveilleuse authenticité. Quelle émotion ! On s'attend à voir surgir CCH Pounder, toujours en colère et Marianne Sägebrecht nous faire un tour de magie.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.