mercredi 7 août 2013

Stanislas MERHAR (Acteur français)


Stanislas Merhar est un acteur français, né le 23 janvier 1971 à Paris. Il s'est fait connaître dès son premier rôle au cinéma en 1997 dans le sulfureux film Nettoyage à sec d’Anne Fontaine, où il incarnait Loïc, un jeune homme bisexuel sans scrupules qui devient l’amant d’un couple de petit-bourgeois propriétaires d’un pressing en province (incarné par Charles Berling et Miou-Miou). Un peu comme l’étranger de Théorème de Pasolini, sa décontraction, sa jeunesse, son ambiguïté et son manque de tout sens moral bouleversent leur triste vie routinière et leurs relations coincées. Cette prestation éblouissante lui vaut d'obtenir le César du meilleur espoir masculin. Il enchaîne ensuite les rôles « en costume » jouant le jeune Albert de Morcerf, fils de Jean Rochefort dans la version télé du Comte de Monte-Cristo (1998), puis, aux côtés de Chiara Mastroianni, celui de François de Guise dans La Lettre de Manoel de Oliveira. Il joue Simon dans La Captive (2000) de Chantal Akerman, puis interprète en 2003 le rôle titre dans Franck Spadone (2000) et incarne Adolphe, dans le film adapté du roman de Benjamin Constant par Benoit Jacquot (2002) où il donne la réplique à Isabelle Adjani.

Je l'ai personnellement beaucoup apprécié dans ce dernier film, même si, par ailleurs, j'ai été plus critique avec la mise en scène poussive de Benoît Jacquot. Je l'ai aussi vu dans un film peu connu d'Alexandre Aja, Furia (1999), une dystopie dénonçant un régime dictatorial atemporel qui m'a fait penser à La peste, film toujours introuvable de Luis Puenzo. Dans Furia, il joue le rôle d'un jeune artiste qui ne peut s'empêcher de désobéir au pouvoir en place qui persécute les peintres. 

Cinéma

  • 1997 : Nettoyage à sec d'Anne Fontaine
  • 1999 : La Lettre de Manoel de Oliveira
  • 1999 : Furia d'Alexandre Aja
  • 2000 : Franck Spadone de Richard Bean
  • 2000 : La Captive de Chantal Akerman
  • 2000 : Les Savates du bon Dieu de Jean-Claude Brisseau
  • 2001 : Nobel de Fabio Carpi
  • 2001 : I Cavalieri che fecero l'impresa de Pupi Avati
  • 2002 : Un monde presque paisible de Michel Deville
  • 2002 : Merci Docteur Rey d'Andrew Litvack
  • 2003 : Courtes Histoires de train court métrage de François Aunay
  • 2003 : Adolphe de Benoît Jacquot
  • 2003 : L'Enfance de Catherine d'Anne Baudry, court métrage
  • 2005 : Un fil à la patte de Michel Deville
  • 2005 : Code 68 de Jean-Henri Roger
  • 2006 : Comme un chat noir au fond d'un sac de Stéphane Elmadjian
  • 2006 : Müetter de Dominique Lienhard
  • 2006 : L'Héritage de Géla Babluani, Temur Babluani
  • 2009 : Notre ami Chopin, de Xavier Beauvois, Denis
  • 2011 : En ville de Valérie Mréjen et Bertrand Schefer
  • 2011 : La Folie Almayer, de Chantal Akerman
  • 2011 : L'Art d'aimer d'Emmanuel Mouret

Télévision

  • 1998 : Le Comte de Monte-Cristo de Josée Dayan
  • 2001 : Zaïde, un petit air de vengeance de Josée Dayan
  • 2004 : Milady de Josée Dayan
  • 2008 : Dans le lac de Jean-Pierre Mocky (court-métrage) (diffusé dans la collection "Mister Mocky présente... d'après les nouvelles d'Alfred Hitchcock", sur 13ème rue)
  • 2009 : L'Homme aux cercles bleus de Josée Dayan
  • Théâtre
  • 2007 : L'Autre de Florian Zeller, mise en scène de l'auteur, Comédie des Champs-Élysées
Romans
  •  Petits poisons (2008), Fayard, 200 p., autobiographie qui a été un succès en librairie.
Prix et récompenses

Pour Nettoyage à sec d'Anne Fontaine , il a obtenu :
  • 1997 : Prix Première du Public au Festival des Acteurs à l'Écran de Saint-Denis
  • César du cinéma 1998 : César du meilleur espoir masculin


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.