jeudi 29 mars 2018

Gus VAN SANT (Réalisateur)




Gus Van Sant Jr. est un réalisateur, directeur de la photographie, musicien et scénariste américain. Après avoir longtemps vécu à Portland, dans l'Oregon, dont son cinéma porte la marque, il vit désormais entre Los Angeles et Palm Springs.

Biographie

Gus Van Sant est né le 24 juillet 1952 à Louisville (Kentucky)l. En 1970, il est sorti diplômé de la Rhode Island School of Design. Durant ses années de découverte, il peint et réalise des courts-métrages autobiographiques. Parmi ses camarades de classe, se trouvent David Byrne et d’autres membres du groupe de rock Talking Heads.

Ses débuts comme cinéaste indépendant

En 1977, Gus Van Sant se trouve à Portland où il travaille comme preneur de son sur le premier film de Penny Allen, Property, qui met en scène dans leurs propres rôles des artistes de la Beat generation. Il y découvre Walt Curtis, écrivain dont Penny Allen lui offre le livre Mala Noche, un court récit semi-autobiographique. Gus Van Sant revient ensuite à Los Angeles où il tourne un court-métrage librement inspiré de William S. Burroughs, The Discipline of DE (1978). En 1981, il tourne un long-métrage qu'il est contraint de ramener à une durée de 45 minutes, Alice in Hollywood, histoire d'illusions perdues par une jeune fille tentant de percer à Hollywood. Aucun de ces films n'est remarqué par la critique ou le public.

Van Sant s’installe ensuite à New York où il reste plus de deux ans. Il y travaille comme assistant de production dans une agence de publicité. Il décide alors d’adapter le roman Mala Noche. Filmé en 16 mm et en noir et blanc, le film, rattaché à la mouvance underground, raconte l’histoire d’un amour non réciproque entre un américain et un jeune clandestin mexicain. Van Sant se fait remarquer grâce à la présentation du film dans de nombreux festivals et à l'enthousiasme du Los Angeles Times qui nomme Mala Noche « Meilleur Film indépendant » de l'année 1985.

Il écrit ensuite ce qui deviendra le scénario de My Own Private Idaho : le film se déroule à Portland, dans le milieu des prostitués. Mais le milieu de la prostitution tout comme certains choix de scénario (les plans oniriques présents dans le film) rebutent la plupart des producteurs. Gus Van Sant écrit alors un scénario de secours, celui de Drugstore Cowboy, qui trouve plus facilement son financement. Le film, un road-movie où quatre jeunes drogués à la recherche d'argent braquent des pharmacies afin de combler leur état de manque est réalisé en 1989. Il connaît un grand succès et relance la carrière de Matt Dillon.

À la sortie de Drugstore Cowboy, Gus Van Sant est approché par Universal qui lui propose de choisir un film de son catalogue pour en faire un remake. Le cinéaste propose aux studios le remake du fameux film d'Alfred Hitchcock Psychose mais le film ne se fait pas.

Par ailleurs, pendant la post-production de Drugstore Cowboy, Gus Van Sant reprend le projet de  film My Own Private Idaho. Comme sa collaboration avec Matt Dillon s'est révélée fructueuse sur Drugstore Cowboy, il décide de tourner avec de jeunes acteurs professionnels qui commencent à être connus. Il approche alors Keanu Reeves qui vient de tourner dans le succès commercial Point Break. Le réalisateur a plus de difficultés avec River Phoenix qui n’accepte le rôle que parce que Keanu Reeves avait accepté de jouer dans le film.  Celui-ci sort donc en 1991 et remporte le Prix du meilleur scénario aux Independent Spirit Awards . Quant à River Phoenix, il recevra, pour son rôle la Coupe Volpi du meilleur acteur à la Mostra de Venise.

Fort de ce succès, Van Sant entreprend d'adapter le roman de Tom Robbins, Even Cowgirls Get the Blues en 1993 avec Uma Thurman, John Hurt et Keanu Reeves. Mais, malgré sa distribution et un budget conséquent, le film est un échec critique et commercial.

Après cela, Gus Van Sant se lance dans ce qui sera l'un de ses projets les plus lourds en termes de production : une biographie d'Harvey Milk, homme politique homosexuel assassiné en 1978 à San Francisco. Le scénario doit être coécrit avec Oliver Stone et c'est Robin Williams, particulièrement « bankable » après son rôle dans le grand succès commercial Madame Doubtfire qui doit incarner Harvey Milk. Mais après plusieurs mois de travail, Van Sant n'arrive pas à se mettre d'accord sur un scénario avec Oliver Stone et le projet est provisoirement abandonné.

En 1997, Gus Van Sant tourne Will Hunting (Good Will Hunting) à partir d’un scénario coécrit par Matt Damon et Ben Affleck. Le film remporte un succès critique et commercial planétaire avec 220 millions de dollars de recettes  et est primé aux oscars : Meilleur scénario pour Damon et Affleck et Meilleur second rôle pour Robin Williams.

Le succès de ce film permet à Gus Van Sant de réaliser son projet de remake de Psychose sous le titre Psycho mais ce film, sans être un échec complet, divise la critique et les cinéphiles. Le réalisateur retrouve cependant l’estime du public en 2000 avec À la rencontre de Forrester (Finding Forrester), drame narrant la rencontre d’un jeune lycéen du Bronx (Rob Brown) et d’un écrivain reclus et misanthrope interprété par Sean Connery.

En 2002, Gus Van Sant s'entoure de Matt Damon et Casey Affleck pour tourner le film Gerry, qui suit les interminables déambulations, dans un désert, de deux hommes nommés Gerry dont on ignore le lien l'un à l'autre.

Vient ensuite Elephant, inspiré du massacre du lycée de Columbine en 1999. Van Sant déplace l'action dans sa ville natale de Portland où il fait jouer de nombreux adolescents non-professionnels, choisis sur place. Le film déclenche une polémique lors de sa présentation au Festival de Cannes 2003 mais le jury (présidé par Patrice Chéreau) est conquis et lui attribue la Palme d'or et le Prix de la mise en scène.

Filmographie

  • 1985 : Mala Noche
  • 1989 : Drugstore Cowboy
  • 1991 : My Own Private Idaho
  • 1993 : Even Cowgirls Get the Blues
  • 1995 : Prête à tout (To Die For)
  • 1997 : Will Hunting (Good Will Hunting)
  • 1998 : Psycho
  • 2000 : À la rencontre de Forrester (Finding Forrester)
  • 2002 : Gerry
  • 2003 : Elephant
  • 2005 : Last Days
  • 2007 : Paranoid Park
  • 2008 : Harvey Milk
  • 2011 : Restless
  • 2012 : Promised Land
  • 2015 : Nos souvenirs (The Sea of Trees)
  • 2018 : Don't Worry, He Won't Get Far on Foot


Récompenses

  • 1991 : Coup de cœur LTC au Festival du cinéma américain de Deauville pour My Own Private Idaho
  • 2003 : Palme d'or et Prix de la mise en scène au 56e Festival de Cannes pour Elephant.
  • 2007 : Prix du 60e anniversaire au Festival de Cannes 2007 pour Paranoid Park.
  • 2013 : Mention spéciale du jury au 63e Festival de Berlin pour Promised Land
[Cet article est une synthèse des articles de Wikipedia, en anglais et en français, consacrés à Gus Van Sant] 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.