jeudi 12 avril 2018

PARIS série TV d'Arte (FR-2015)



Paris est une série télévisée française en six épisodes de 52 minutes réalisée par Gilles Bannier et diffusée les 15 et 22 janvier 2015 sur Arte. Le scénario, écrit par Virginie Brac, s'inspire de la série 24 H Berlin, une journée en capitale. La musique d'Hervé Salters mérite aussi d'être remarquée. 

Présentation

Cette série chorale met en scène le destin de différents protagonistes, tous liés par un passé commun mais vivant dans des milieux sociaux très différents (le 1er cercle du pouvoir politique, le grand banditisme, le monde syndical…), dont les destins, se croisent dans Paris.

Une chanteuse transsexuelle, Alexis/Alexia Penmarch (Sarah-Jane Sauvegrain), un Premier ministre, Michel Ardant (François Loriquet), un voyou, Ange (Jérôme Robart) et des agents de la RATP : pendant 24 heures, Paris croise des destins qui basculent, entre passions, ruptures et espoirs. Quand la Ville lumière révèle sa part d’ombre...

5 heures, Paris s’éveille. Au Sunset, Alexia, transsexuelle, chante pour son ami Ange. À Matignon, le Premier ministre Michel Ardant, dont le fils adoptif Clément (Thomas Doret, découvert dans Le gamin au vélo) a fugué pour tenter de retrouver sa mère biologique, Coline Sergent (Emilie Deville), redoute les révélations de Lioukov, un homme d’affaires russe, qui le sait compromis dans un dossier de corruption. Son ami d’enfance, le procureur général Pierre Lanvin (Eric Caracava), mandate Ange pour cambrioler l’appartement de Lioukov… Parallèlement, à la RATP, une délégation syndicale dirigée par la « dame de fer » Cathy Penmarch (Nanou Garcia) prépare une grève pour s’opposer aux réformes du ministre des transports. Le mari de Cathy Penmarch, Yvon, est menacé de licenciement pour avoir détourné un bus. Quant à Leïla (Sonia Amori), la femme de ménage des Lanvin, elle se bat pour joindre les deux bouts avec son mari Mansour (Rachid Chaib), au chômage, et dont elle attend un enfant.

Mise en scène avec virtuosité, cette chronique chorale, que l’on doit à l’efficace tandem Virginie Brac/Gilles Bannier (Engrenages, Les beaux mecs) invite à une traversée de Paris, le temps de deux tours de cadran, qui lui insufflent son rythme et ses vibrations. Autour d’Alexia, lumineuse transsexuelle et fil rouge du récit, les destins se croisent, entre quotidien et romanesque, pour brosser un portrait en clair-obscur du Paris d’aujourd’hui. Lignes de tension, passions, ruptures, révélations... Un jeu de pistes où les objets des protagonistes, oubliés ou retrouvés, distillent avec malice des indices.

Mon opinion

J’ai vu cette série lors de sa rediffusion sur la Chaîne N°23 les 5 et 11 avril 2018 (2 X 3 épisodes). J’ai trouvé les personnages, en particulier Alex/Alexia et Clément particulièrement attachants et je regrette que la série n’ait pas été reconduite pour une 2nde saison.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.