dimanche 11 décembre 2016

DEMAIN TOUT COMMENCE comédie d'Hugo GELIN (FR-2016)



Demain tout commence est une comédie dramatique franco-britannique réalisée par Hugo Gélin, sortie en 2016. C’est le 2ème long métrage de ce jeune réalisateur, fils de Xavier et petit-fils de Daniel, après Comme des frères, que j’avais beaucoup aimé. Le film est un remake du film mexicain Ni repris, ni échangé sorti en 2013.

Résumé

Le film commence comme une comédie. Samuel (Omar Sy) vit sur la Côte d’Azur, conduisant les touristes à la journée sur un yacht qui appartient à Samantha (Clémentine Célarié). Il profite de son statut pour éblouir les filles qu’il ramène à bord pour coucher avec elles. Un matin, une jeune femme, Kristin (Clémence Poésy) débarque de Londres en taxi avec un bébé dans un couffin, Gloria, qu’elle lui présente comme sa fille. Elle lui emprunte 20 € pour soi-disant payer le taxi et repart en lui laissant Gloria. Ne se sentant pas prêt à assumer le rôle de père, il s’embarque pour Londres afin de  rendre l'enfant à sa mère. Mais, là, il doit se rendre à l’évidence : Kristin est introuvable. Sans ressources, ne parlant pas un mot d’anglais, il va frapper à la porte de Bernie (Antoine Bertrand), un français homosexuel producteur de cinéma qu’il a rencontré dans le métro. En tout bien tout honneur, Bernie le loge, lui procure un travail et devient en quelque sorte le parrain de Gloria. Tout en travaillant comme cascadeur, Samuel élève sa fille seul pendant 8 ans et ils deviennent inséparables. Pour elle, il invente une vie d’aventures à Kristin, écrivant à sa place des mails et des cartes postales.
Un beau jour, Kristin réapparaît. Au début, Samuel se réjouit que Gloria (Gloria Colston), connaisse enfin sa mère mais ce bonheur ne durera que quelques jours jusqu’à ce que Kristin manifeste son désir de l’emmener avec elle vivre aux Etats-Unis. Dans un premier temps, le juge, considérant que Samuel est un bon père et qu’il a sacrifié 8 ans de sa vie à élever sa fille, lui en donne la garde exclusive. Mais Kristin ne s’avoue pas vaincu et exige un test de paternité qui montre que Samuel n’est pas le père et le juge ne peut faire autrement que de revenir sur sa décision et confier cette fois la garde à la mère.

Au moment où Kristin vient chercher Gloria pour l’emmener aux USA, celle-ci s’enfuie par les toits avec Samuel et ils regagnent la France.

Kristin, sachant que Gloria souffre d’une maladie cardiaque qui la condamne, vient, accompagnée de Bernie passer les dernières semaines en leur compagnie sur la Côte d’Azur.   

Mon opinion sur ce film


Les quelques critiques que j’avais lues sur ce film étaient plutôt négatives (« Comédie tire-larmes », Télérama ;  « Tout sonne faux… », Le Parisien ; « Un film paresseux », Le Figaro), je ne m’attendais qu’à une énième comédie gentillette de plus. Mais, par les temps qui courent, une comédie était la bienvenue. Et je n’ai pas été déçu car, après plusieurs déceptions (dont Chocolat), j’y ai enfin retrouvé l’Omar Sy irrésistible et solaire d’Intouchables, même si le film ne peut être comparé à ce grand succès du cinéma français. La jeune actrice anglaise Gloria Colston est excellente elle aussi ainsi qu’Antoine Bertrand  qui mérite beaucoup mieux que les quelques comédies de seconde zone où il a jusque-là été cantonné. Un seul regret : la fin. La maladie de la fillette n’apporte rien et les dernières images où Omar Sy, partagé entre le chagrin d’avoir perdu sa fille et le bonheur de l’avoir élevée sont totalement superflues et, pour le coup, sonnent faux. J’aurais été le réalisateur, je me serais arrêté aux retrouvailles entre Kristin et Gloria sur la plage.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.